UN NOUVEAU CENTRE CULTUREL EN ROUTE...

Depuis 2014, les Centres culturels sont dotés d’un nouveau texte de loi. Il invite les institutions à ancrer leur action culturelle dans un territoire plus ouvert, ne se limitant plus aux frontières de leur commune d’origine, et de la développer en lien direct avec les habitants. C’est ainsi que 25 ans après la création du Centre culturel de Spa, nous avons concrétisé un rapprochement avec les deux communes limitrophes de Jalhay et de Stoumont au vu également de l’intérêt que nos voisins manifestaient depuis longtemps par leur présence aux manifestations culturelles que nous organisions.

Le Décret impose aussi la réalisation d’une analyse partagée. Il s’agit de porter l’attention sur le vécu, le regard, le ressenti, les émotions, les rêves, les expériences des personnes vivant sur le territoire, de faire surgir leur parole lors d’une activité particulière et ensuite de la récolter. Ces résultats sont alors étudiés pour dégager les questions de société mobilisatrices qui serviront de base pour sélectionner les enjeux prioritaires sur lesquels le Centre articulera ses futures actions culturelles.

C’est dans ce contexte que nous avons mené deux réflexions citoyennes. La première allait concerner le rapport à l’avenir des habitants des trois communes et la seconde, destinée aux jeunes, nous aiderait à percevoir leur intérêt et leur engagement dans les actes citoyens qu’ils posent.

Des actions d’analyse partagée sur Spa, Stoumont et Jalhay

Durant l’année 2015, comme vous le savez, nous avons réalisé les fresques aux visages et aux paroles sur l’ensemble des trois entités. Nous étions présents à Spa, en mai, à la fête du quartier du Waux-Hall. Nous nous sommes rendus durant l’été, à la fête des Aoûtiennes à Rahier et à la fête de la Pomme, en octobre à Moulin du Ruy. Enfin, durant les fêtes de fin d’année, nous avons participé aux marchés de Noël de Sart et de Jalhay.

Nous avons eu le plaisir de collecter le point de vue des jeunes en nous rendant, de mars à novembre, dans les écoles de Spa, Creppe, Nivezé, La Gleize, Chevron, Stoumont, Sart, Tiège, Jalhay et Solwaster.

Nous vous avons présenté l’ensemble de ces résultats dans nos éditions précédentes (voir trimestriels d’août 2015 et de mars 2016).

Le Centre culturel a également constitué une nouvelle instance : le Conseil d’orientation. Elle est composée de multiples partenaires issus des trois communes aux compétences diverses. Elle soutient notre équipe professionnelle en participant aux travaux d’élaboration et de réflexion de l’analyse partagée et elle procédera dans l’avenir à l’autoévaluation des activités culturelles du Centre. Afin de respecter les spécificités et les diversités de chaque entité, le Conseil d’orientation a également travaillé en sections locales. Il s’est ainsi notamment réuni pour étudier les différents résultats des actions d’interrogations territoriales. Vous retrouvez, sous l’onglet « Conseil d’Orientation », l’ensemble des membres qui le composent.

Brève synthèse des conclusions sur le rapport au futur des habitants

Les Spadois ont bien confirmé que la sauvegarde et la protection de leur patrimoine culturel ainsi que le respect de leur environnement naturel étaient leurs priorités. Ils souhaitent que le centre-ville soit plus convivial afin d’améliorer la qualité de la vie dans la cité thermale. C’est ainsi qu’ils se sont exprimés sur les problèmes de mobilité, sur la propreté, sur une augmentation des commerces mais aussi sur un renforcement des dispositifs de sécurité. Ils veulent encore plus d’activités culturelles et réclament en puissance le retour d’un cinéma.

Les Stoumontois ont placé en toute première priorité, le souhait d’avoir une offre culturelle et festive plus importante. Ils expriment le désir de continuer à vivre dans leur village où ils trouvent de la convivialité. Ils veulent que les fêtes villageoises se perpétuent, que les comités augmentent leurs activités, que les collaborations soient renforcées entre les groupes organisateurs et par là, qu’une solidarité se développe entre les hameaux. Pour accroître cette qualité de vie déjà présente, ils désirent que des commerces de proximité se créent, que des structures d’accueil se mettent en place pour les enfants et les jeunes (maisons de jeunes), que les écoles demeurent dans les villages et que l’environnement soit protégé. Pour rester ouverts sur le monde, ils souhaitent de meilleurs moyens de transport et des connexions internet.

Pour les habitants de la commune de Jalhay, le désir qui arrive en première position est, comme à Stoumont, de disposer d’une plus grande et meilleure offre culturelle. La volonté de pouvoir bénéficier d’infrastructures sportives, d’espaces de divertissement pour les familles est exprimée ainsi que la nécessité de soutenir les jeunes dans leurs projets. Ils expriment aussi le désir de pouvoir disposer de plus de transports en commun pour une meilleure mobilité. La protection de l’environnement reste un axe prioritaire. Complémentairement à cette analyse, les résultats nous ont amenés à répartir les envies des citoyens selon deux axes. En effet, nous avons relevé, pour certains, le souhait de conserver une autonomie et de préserver l’identité locale alors que d’autres sont demandeurs d’une ouverture vers l’extérieur accompagnée d’un besoin de rencontres.

Le point de vue des jeunes

La parole des jeunes a été récoltée sur base de l’éducation citoyenne. Nous avons enregistré le fait qu’ils étaient sensibles aux droits humains fondamentaux : le droit à l’éducation, le droit au logement, le droit à l’emploi mais aussi aux revenus. Ils accordent une grande importance à la liberté d’expression et à la paix. La valeur de solidarité est également présente et ils expriment la volonté de rendre service aux autres. Ils privilégient le respect de leur environnement et beaucoup expriment la volonté de ne pas vouloir changer de cadre de vie.

Dès le mois de février 2016, les trois commissions locales du Conseil d’orientation se sont réunies, en Conseil général pour entamer un travail de comparaison des résultats et de leurs analyses. L’objectif était de repérer des convergences dans les questions de société soulevées par l’ensemble des citoyens, de dégager celles qui semblaient prioritaires afin de les convertir en enjeux sur lesquels s’articuleraient les futures actions du Centre culturel. Les séances se sont tenues à Spa, à Sart et à Moulin du Ruy et les décisions ont été prises après des échanges riches :

1.Le travail d’éducation citoyenne des jeunes a été pointé comme essentiel tout comme leur accompagnement dans une prise de conscience de leur pouvoir de citoyen. Le Centre culturel proposera des dynamiques éducatives où ils ne seront pas de simples usagers, consommateurs d’animation, mais bien des acteurs d’initiatives et des créateurs de projets.

2.La préservation de l’environnement dans son concept de « cadre de vie » a aussi été retenue, avec une attention toute particulière à la sauvegarde de la ruralité, à la qualité de vie dans les villages (mais aussi à Spa, considérée comme une « petite » ville) faite d’échanges et de solidarité, à un maintien de la convivialité entre les citoyens. L’enjeu qui va préoccuper le Centre culturel sera de faire évoluer cette fidélité attachée aux traditions et au terroir vers la mise en place de démarches prospectives, respectueuses des valeurs de la ruralité, pour réfléchir au futur du rapport de l’homme dans son environnement : vivre la ruralité au XXIe siècle !

3.Un troisième enjeu a été dégagé et sera développé dans la Ville d’Eaux. La question de la sauvegarde du patrimoine historique et culturel sera mise en lien avec les souhaits des Spadois et des associations locales de réinvestir des espaces publics ou des biens communs comme lieux de rencontre et d’expression citoyenne.

Les lignes de force des prochains projets du Centre culturel se développeront par conséquent sur ces enjeux. Elles s’accompagneront aussi d’une offre culturelle éclectique plus intense sur l’ensemble du territoire.

Vers une nouvelle reconnaissance …

L’ensemble de ce travail de réflexion a également servi à composer une demande de reconnaissance du nouveau Centre culturel des trois communes. Le dossier a été déposé le 29 juin 2016 auprès des services du Gouvernement de la Communauté française. La procédure d’examen et de décision par les différentes instances durera 18 mois.

Type d'activité Animations & spectacles divers
Date Jeudi 30 Juin 2016
Lieu SPA-JALHAY-STOUMONT
© Centre culturel de Spa. Rue Servais, 8, 4900 Spa. Tél. 087 77 30 00. Plan du site.